La base de la fertilisation raisonnée consiste à réaliser un bilan prévisionnel par culture en calculant l’équilibre entre les besoins de la plante et les fournitures d’azote du sol afin d’apporter la juste dose de fertilisants.

engrais

Données prises en compte dans le bilan prévisionnel 

  • les caractéristiques du sol: teneur en humus, reliquat d’azote, etc
  • l’historique phytotechnique de la parcelle : précédent cultural, apport de matière organique, engrais verts, etc.

Je calcule la dose d'azote à apporter à ma culture

Module Ferti culture

Je calcule la dose d'azote à apporter à ma prairie

Module Ferti prairie

La méthode de calcul est le fruit de la collaboration entre Protect’eau et différents partenaires (GRENeRA, UCL, IRBAB, CIPF, FIWAP, CRA-W et REQUASUD).

Comment les besoins sont-ils déterminés ?

  • Soit de manière forfaitaire pour les cultures telles que la pomme-de-terre, la betterave, le maïs ou la chicorée;
  • Soit en calculant en fonction du rendement de la culture pour les cultures telles que les céréales. 

FAQ - Fertilisation raisonnée

PGDA :  Sur un plan légal : Dans le cadre du PGDA, il est autorisé de fertiliser le couvert avec de l’azote minéral entre le 15/02 et le 15/09. Sur un plan agronomique : La fertilisation minérale n’est pas pertinente après un épandage de fertilisant organique ou après une culture qui laisse une quantité importante d’azote après la récolte (lin, pomme de terre, pois…). En effet, la fertilisation du couvert conduit à une augmentation du lessivage d’azote. SIE couvertures hivernales: la fertilisation minérale est interdite entre le semis et la destruction ou au plus tard jusqu’au 15/02. 

Sur un plan légal : Dans le cadre du PGDA il est autorisé de fertiliser avec de l’azote organique durant les périodes d’épandage autorisées soit : - - Pour les engrais de ferme à action rapide : du 16/02 au 15/09  Pour les engrais de ferme à action lente : toute l’année HZV, du 16/11 au 30/09 en zone vulnérable Il faut toutefois veiller à ce que le couvert ne soit pas détruit par l’épandage. Sur un plan agronomique : La fertilisation organique après une culture qui laisse une quantité importante d’azote après la récolte (lin, pomme de terre, …) n’est pas pertinente. En effet, la fertilisation du couvert conduit à une augmentation du lessivage d’azote. SIE : Sans restriction .

S’il y a eu une post-notification, c’est la quantité post-notifiée qui est prise en compte pour le cédant et pour le preneur. S’il n’y a pas eu de post-notification, c’est la quantité pré-notifiée pour le preneur et 0 kg d’azote pour le cédant qui est prise en compte. 

Inscrivez-vous à la newsletter