Findet das Befüllen und Spülen bzw. die Reinigung des Zerstäubers auf einer dichten Fläche statt, müssen die Pflanzenschutzmittelhaltigen Abwasser zwecks Aufbereitung aufgesammelt werden.

tracteur sur aire étanche

Es bestehen mehrere Möglichkeiten :

1. Lagerung der Abwässer bis sie von einer zugelassenen Sammelstelle / collecteur agréé.
2. Lagerung der Abwässer bis sie auf dem Standort von einem Dienstleistungserbringer / prestataire de services aufbereitet werden.
3. Erwerb einer leistungsfähigen Aufbereitungsanlage (individuell oder kollektiv).

Quelle que soit la solution choisie, un registre de gestion des effluents phytopharmaceutiques doit être complété.
Plus d'info sur l'enregistrement des opérations de gestion des effluents phyto.

Qu’appelle-t-on "effluents phytopharmaceutiques" ?

Le terme désigne à la fois les fonds de cuve et fonds de cuve résiduels, les bouillies non utilisables ainsi que les eaux polluées par les produits phytopharmaceutiques (notamment les eaux issues du nettoyage interne et externe du matériel de pulvérisation). Ces effluents sont généralement produits lors des opérations de remplissage, de rinçage et de nettoyage du pulvérisateur. 

Comment stocker les effluents phyto ?

Les installations de stockage des effluents phytopharmaceutiques doivent être étanches, résistantes à la corrosion, dépourvues de trop plein ou de conduite aboutissant vers l’extérieur et constituées d’un matériau résistant mécaniquement et chimiquement.
Ces installations peuvent être aériennes ou enterrées. 

En zone de prévention de captage (zone IIa et IIb), il existe certaines restrictions concernant le stockage des effluents phyto. Si vous pensez être concernés, n’hésitez pas à prendre contact avec votre conseiller PROTECT'eau.  Contactez-nous

Les installations de stockage doivent faire l’objet d’un dimensionnement adéquat. La preuve du dimensionnement doit être conservée (ex : calcul réalisé par l’opérateur lui-même ou par un conseiller PROTECT’eau).

Crédit : Comité régional phyto - Rélisation AFD

Elles doivent être situées à au moins :
•     5 m de la voie publique
•    10 m d’habitations de tiers
•    10 m d’une eau de surface, d’un point d’entrée préférentiel vers les eaux souterraines ou d’un point d’entrée d’égout public

Consultez notre page  Informations spécifiques aux stockages installés avant le 05/07/2019 

Comment traiter des effluents phyto ?

Il existe différents types de systèmes de traitement des effluents phytopharmaceutiques. Certains permettent de dégrader les matières actives par voie microbiologique ou par photocatalyse. D’autres les concentrent au moyen, par exemple, d’un prétraitement chimique et d’une filtration sur charbon actif ou par évaporation naturelle ou forcée. En Wallonie, le choix du système est libre. Les prescriptions de dimensionnement et d'entretien propres à chaque système doivent être respectées. La preuve du dimensionnement doit être conservée.

Crédit : Comité régional phyto - Rélisation AFD

Tout comme les dispositifs de stockage, les systèmes de traitement doivent être situés à au moins :
•    5 m de la voie publique
•    10 m d’habitations de tiers
•    10 m d’une eau de surface, d’un point d’entrée préférentiel vers les eaux souterraines ou d’un point d’entrée d’égout public

Informations spécifiques sur les systèmes de traitements installés avant le 05/07/19

Je choisis mon système de traitement

Les systèmes de traitements

FAQ - Gestion et traitement des effluents phyto

Les eaux résiduelles doivent être : 
•    soit appliquées au champ ou sur un sol recouvert d’une végétation herbacée. Cela peut se faire, par exemple, au moyen d’un simple tuyau ou de drains du moment que ces eaux soient appliquées en surface. Cette application peut également se faire à l’aide d’un épandeur, d’un asperseur, d’un pulvérisateur… ; 
•    soit être réutilisées pour la préparation d’un herbicide total sous la responsabilité de l’utilisateur ; 
•    soit être stockées dans le stockage des effluents d’élevage (dans le respect du PGDA) ou dans un stockage tampon.

Via la collecte AgriRecover. Placer les matières absorbantes contaminées avec la fraction non rinçable reprise lors de la collecte annuelle.  

Non. Les effluents phyto récupérés à partir d’une aire étanche doivent être traités. Ils ne peuvent pas être réutilisés. Ils ne peuvent pas être stockés pour être épandus au champ ultérieurement

Consultez notre section FAQ - Manipulation des PPP

Anmelden und Sie erhalten den Newsletter!