Afin de prévenir tout risque pour la ressource en eau, l'environnement et la santé, les installations de stockage des effluents phytopharmaceutiques doivent répondre à certaines exigences.

Les installations de stockage

Elles doivent faire l’objet d’un dimensionnement adéquat. La preuve du dimensionnement doit quant à elle être conservée (ex : calcul réalisé par l’opérateur lui-même ou par un conseiller PROTECT’eau).

Elles doivent être situées à au moins :
•     5 m de la voie publique
•    10 m d’habitations de tiers
•    10 m d’une eau de surface, d’un point d’entrée préférentiel vers les eaux souterraines ou d’un point d’entrée d’égout public

Critères indispensables des installations de stockage 

Les installations de stockage des effluents phytopharmaceutiques doivent être étanches, résistantes à la corrosion, dépourvues de trop plein ou de conduite aboutissant vers l’extérieur et constituées d’un matériau résistant mécaniquement et chimiquement. Ces installations peuvent être aériennes ou enterrées.  

Consultez notre page Informations spécifiques aux stockages installés avant le 05/07/2019.

Attention ! : En zone de prévention de captage (zone IIa et IIb), il existe certaines restrictions concernant le stockage des effluents phyto.
Si vous pensez être concernés, n’hésitez pas à prendre contact  avec votre conseiller PROTECT’eau.

Gestion des effluents phyto

Pour en savoir plus sur la gestion des effluents phyto, consultez notre page  bien gérer et traiter les efflents phyto.

Anmelden und Sie erhalten den Newsletter!